FRAGMENTS DE FLEURS AUX PÉTALES CRAMOISIS

FRAGMENTS DE FLEURS AUX PÉTALES CRAMOISIS

Gephyre, 2018
Traducido al francés por Jacques Fuentealba
148 páginas
Libro de relatos
ISBN: 9782490418015


EL LIBRO

Une chambre d’enfant où s’immisce le froid de l’absence ; des mots qu’on vole pour créer un chef-d’œuvre, quel qu’en soit le prix ; une fillette aux émotions douloureuses ; une tache cramoisie sur la carrosserie d’une voiture ; un visiteur venu pour en chasser un autre ; un phénomène de mode auquel on ne peut échapper ; une proposition d’ultime voyage… Huit récits entre rêve et réalité, entre Espagne et Cuba, entre frissons et terreur, tels des fragments de fleurs aux pétales cramoisis.

Incluye los relatos:
Propiedad Intelectual
Zarza (Finalista I Premio Axxon)
Fragmentos de una flor de pétalos carmesí
A su lado (Ganador II Premio Madrid-Sky 2015)
Al caer la noche
Cuerdas
Huerto de cruces (Premio Xatafi—Cyberdark 2007, Ganador I Premio Vórtice Terror 2005)
Al final de este viaje



EN PRENSA

"La dédicace de Jacques Fuentealba annonçait la couleur : « une des plus belles plumes du fantastique espagnol actuel ». Il ne m’a pas menti. Je viens de prendre une claque en dégustant ce recueil.
Il comporte huit nouvelles, écrites parfois au présent, parfois au passé, et l’une commence même au futur, un choix audacieux mais parfaitement justifié par l’histoire. Les textes sont ciselés, chaque mot à sa place, et chacun a sa voix singulière.
Je crois que ce recueil rassemble tout ce que j’aime en nouvelles fantastiques : l’originalité du sujet, la manière dont le quotidien se teinte d’étrange, parfois juste par un mot, qui change la tonalité de l’histoire d’un seul coup. J’aime ces personnages si justes que j’ai l’impression d’en avoir connu certains. Également, j’aime la façon dont l’horreur s’invite, sans ostentation, comme un bref coup de scalpel ou une pelletée de terre. Et cette plume, sobre et délicate, du grand art."
Dominique Lémuri

"C’est Jacques Fuentealba, traducteur des différents textes qui composent ce recueil, qui a attiré mon attention sur la présence au sein du recueil de «À la nuit tombée», une nouvelle qui se penche de manière très personnelle sur la figure du vampire. Pour autant, l’intérêt du recueil ne se limite pas à cette nouvelle, et l’ensemble est une belle réussite. Si l’on peut parfois éventer le basculement vers le surnaturel avant la fin du récit, ce n’est bien souvent pas l’intérêt du texte. Santiago Eximeno s’appesantit sur la psychologie de ses personnages, sur leur manière de réagir face à l’inattendu, et c’est à ce niveau, à mon sens, que les différentes nouvelles happent le lecteur. A ce titre, j’ai beaucoup aimé des textes comme «Buisson» (qui rappelle un peu le Carrie de Stephen King), mais surtout «Cordes», bâti sur une idée très originale et qui ne s’achève pas de la matière qu’on attendrait. Spécialiste de la micronouvelle, Eximeno n’a enfin pas son pareil pour poser une ambiance dès les premiers mots."
Vladkergan, Vampirisme.com

"Huit textes ciselés, dans lesquels, en quelques mots, l'auteur crée une ambiance à chaque fois particulière, marquée, et nous entraîne dans son imaginaire.
Le fantastique ici est le surgissement du surnaturel, de l'incompréhensible, dans notre réalité ; et comment les personnages dont le quotidien est bouleversé réagissent face à cette rupture.
Le tout servi par un très beau travail de traduction."
AlombreDesNenuphars, Babelio.com

"Santiago Eximeno a compilé, au sein de ce recueil, huit nouvelles glaçantes propres à nous ravir avec toute l’horreur et l’angoisse qu’elles contiennent. Il nous plonge dans un monde fantastique qui pourrait être le nôtre, sans pour autant être son jumeau. L’espace et le temps sont flous, laissant volontairement notre imagination s’égarer au détour d’un nom de hameau ou de ville. Son écriture fluide se caractérise par un équilibre entre l’abondance et l’économie des descriptions. Il écrit juste ce qu’il faut pour que l’intrigue avance sans lever le voile sur ses rouages. Notre imagination vagabonde dans des abysses morbides et glauques, nous laissant dans une terrible angoisse.
À la lecture du titre du recueil, ma première impression a été une comparaison avec Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Comparaison qui n’est pas sans fondement après avoir lu ces textes. Ils sont très bien écrits et pourtant teintés d’une horreur dont ils ne peuvent se défaire. Les frissons, d’angoisse, de dégoût, ou de crainte, nous parcourent des pieds à la tête sans que l’on puisse se détacher des récits."
Manon Rouanet, eMaginarock

"J’ai tout de suite accroché à l’écriture de Santiago Eximeno et à la traduction de Jacques Fuentealba. Il y a des phrases qui claquent, des mots bien choisis, un emploi de la conjugaison qui sert le texte. Il suffit à l’auteur de quelques lignes pour nous entraîner dans des contextes et des ambiances très différentes."
Camironet, Babelio.com

"Santiago Eximeno a une plume très élégante et une grande poésie d’écriture qui porte ces nouvelles au delà du genre fantastique car il saisit avant tout les noms dits, les secrets, les dissimulations qui co-existent dans nos vies et entre les êtres."
Medulla, Babelio.com

"Sans pour autant surexploiter la fibre de l’angoisse, ces textes gagnent le pari d’en sortir groggy."
Gabriel Nadalet, Babelio.com

"Ce recueil réunit 8 nouvelles fantastiques servies par une plume fascinante et poétique. Impossible de voir le temps passer tellement l'auteur nous emporte dans ses récits de bout en bout en nous donnant envie d'en lire toujours plus. le recueil se termine vraiment trop rapidement étant donné la qualité des textes présentés."
Yumiko, Babelio.com